Les formations en alternance : le guide pratique

par | 2 janvier 2020 | La formation côté salarié | 0 commentaires

Nous sommes aujourd’hui dans une société où les employeurs souhaitent recruter des collaborateurs opérationnels rapidement. Les profils ayant fait des études dans le domaine recherché sont donc favorisés dans la recherche du parfait candidat, mais ceux ayant fait une formation en alternance dans le domaine le sont encore plus.

En effet, l’alternance, soit le fait d’étudier et de travailler chez un employeur en même temps, forme des profils très complets et « prêts à l’emploi » à la fin de la formation.

Pourquoi les formations en alternance ont-elles le vent en poupe et quelles sont celles qui existent ?


Que sont les formations en alternance ?

L’alternance est un parfait alliage entre l’acquisition de compétences opérationnelles et théoriques. En effet, par un rythme où l’école et l’entreprise se partagent le temps de travail de l’étudiant, ce dernier se forme de manière très complète. Il ou elle dispose ainsi d’une réelle expérience professionnelle lors de l’obtention de son diplôme.

Lors d’une formation en alternance, le temps de travail peut être réparti des manières suivantes :

  • Matinée chez l’employeur / après-midi au centre de formation (ou inversement)
  • Entre 2 et 4 jours chez l’employeur / entre 1 et 3 jours en école (ou inversement)
  • Entre 1 et 4 semaines chez l’employeur / entre 1 et 3 semaines au centre de formation (le nombre de semaines est variable)
  • Plusieurs mois chez l’employeur / plusieurs mois en école.

formations en alternance

Les centres de formation qui proposent des formations en alternance peuvent être des lycées professionnels, des centres agréés, des universités, des écoles supérieures, des BTS, des IUT, etc. Quasiment toutes les structures en proposent car c’est un système d’éducation qui assure une forte employabilité à son issue.

Vous pouvez donc suivre une formation en alternance pour faire un CAP, un BTS, un Master, etc., qu’importe votre âge et votre niveau d’étude. En effet, il est tout à fait possible de suivre un CAP pâtisserie par exemple alors que vous avez un Master 2 en sociologie (l’inverse est plus difficile par exemple, afin d’obtenir un diplôme Bac+4 par exemple, il faut avoir une équivalence Bac+3).

Lors d’une formation en alternance, un tuteur entreprise vous encadre et vous forme, ainsi qu’un tuteur école qui vous suit pour veiller au bon fonctionnement et déroulé de votre formation.

À noter qu’il existe dans le milieu de la formation professionnelle l’AFEST, une forme d’alternance au sein même de votre entreprise. Retrouvez notre article sur le sujet ici.


Quelles sont les modalités du contrat de professionnalisation ?

Le contrat de professionnalisation concerne plusieurs personnes :

  • Celles âgées entre 16 et 25 ans révolus
  • Les demandeurs d’emploi qui sont plus de 26 ans et qui sont inscrits à Pôle Emploi
  • Les bénéficiaires de certaines allocations telles que le RSA, l’ASS, l’AAH, etc.

contrat de professionnalisationCette formation en alternance est un contrat bien souvent à durée déterminée (il peut être à durée indéterminée mais ce n’est pas son objectif). L’étudiant dispose d’une période d’essai (tout comme l’employeur). Une fois celle-ci passée dans le cadre d’un CDD, l’étudiant ne peut plus démissionner jusqu’à la fin de son contrat. Il faut alors trouver un accord à l’amiable avec son employeur.

Le contrat de professionnalisation dispose de barème de rémunération minimum, imposé par l’État. Ainsi, en 2020 par exemple, un alternant de plus de 26 ans ayant un diplôme supérieur au bac, doit être rémunéré au moins au SMIC ou à 85 % du salaire minimum conventionnel de la branche professionnelle (si ce n’est dernier est plus favorable).

Enfin, ce contrat propose de nombreux avantages pour les salariés, comme bénéficier de l’allocation chômage sous certaines conditions (avoir plus de 26 ans, etc.), certaines aides ou encore la prime de précarité à la fin du contrat en CDD.


Qu’est-ce que le contrat d’apprentissage ?

Le contrat d’apprentissage s’adresse aux personnes suivantes :

  • Celles âgées entre 16 et 25 ans
  • Des dérogations existent pour les personnes âgées entre 25 et 30 ans, par exemple si vous souhaitez reprendre ou créer une entreprise et que ceci conditionne l’obtention d’un diplôme.

Comme pour le contrat de professionnalisation, des barèmes de rémunération sont imposées, les voici en 2020 :

Année Apprenti de 15 à 17 ans De 18 à 20 ans À partir de 21 ans
1 25 % du SMIC 41 % du SMIC 53 % du SMC
2 37 % du SMIC 49 % du SMIC 65 % du SMC
3 53 % du SMIC 65 % du SMIC 78 % du SMC

Source Tableau

Enfin, le contrat d’apprentissage doit obligatoirement conduire à une formation professionnelle certifiée ou inscrite au RNCP. Ce contrat est obligatoirement sous forme de CDD.

CompéForma vous propose des formations adaptées à vos besoins dans le secteur de l’événementiel, le spectacle, le milieu socio-éducatif, l’insertion professionnelle et de la VAE. Si vous souhaitez plus d’informations sur nos programmes, n’hésitez pas à nous contacter !

Tags:

Caroline Bibré

You Might Also Like:

Prenez les devants

Débutez une formation dès maintenant !

Prenez la bonne décision pour le futur, inscrivez-vous sur une formation aujourd'hui !